UMR CNRS 5023

Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés


  • 001
  • 002
  • 003
  • 004
  • 005
  • 006
  • 007
  • 008
  • 009
  • 010
  • 011
  • 012
  • 013
  • 014
  • 015
  • 016
  • 017
  • 018
  • 019
  • 020
  • 021
  • 022
  • 023
  • 024
logo LEHNA

UMR CNRS 5023

Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes
Naturels et Anthropisés

THORAL Elisa

Doctorant : E2C

Université Lyon 1
CNRS, UMR 5023 - LEHNA,
Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés
Bât. Darwin C
F-69622 Villeurbanne Cedex FRANCE

- (+33) 04 72 43 11 41

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.




  • L’hypoxie se caractérise par une diminution de la quantité disponible en oxygène, ce qui a pour conséquence l’installation d’un déséquilibre entre les besoins et les apports en oxygène au niveau tissulaire. Une situation hypoxique ne semble donc pas compatible avec un exercice endurant, qui se définit par des besoins accrus en oxygène, particulièrement au niveau musculaire.

    Le modèle poisson possède différentes particularités qui pourraient permettre de réexplorer les liens qui existent entre l’hypoxie et l’adaptabilité du muscle lors d’un exercice endurant.

    En effet, le poisson possède un phénotype musculaire régionalisé qui facilite l’étude des conséquences métaboliques au niveau du muscle blanc, qui participe à la nage rapide, et du muscle rouge, qui permet une nage plus lente qualifiée de « nage de routine ». De plus, il existe chez les poissons une gamme de résistance à l’hypoxie qui est très vaste, allant du poisson rouge très tolérant à l’hypoxie à la truite arc-en-ciel qui est à l’inverse très sensible.

    Le but de ma thèse est donc d’utiliser les particularités de ce modèle poisson pour étudier la plasticité de la performance aérobie et la bioénergétique musculaire lors d’un exercice endurant effectué en hypoxie.

    Pour cela, j’étudierai les effets d’un exercice endurant en hypoxie sur les performances locomotrices et la bioénergétique musculaire chez le poisson, notamment grâce à l’utilisation du tunnel de nage et de l’oxygraphe de haute précision OROBOROS®.

    Puis je m’intéresserai à la modification de l’utilisation des substrats énergétiques lorsque ce défi est relevé, grâce à la technique du double cathétérisme qui sera mise en œuvre à Ottawa grâce à notre collaboration avec Jean-Michel Weber. Enfin, j’identifierai les mécanismes moléculaires qui sont modulés lors de cet exercice physique exécuté en condition hypoxique.

    Je travaillerai sur 3 espèces de poissons que sont le poisson rouge Carassius auratus, la truite arc-en-ciel Oncorhynchus mykiss et le poisson zèbre Danio rerio.




Site de la Doua
Université Claude Bernard - Lyon I
CNRS, UMR 5023 - LEHNA (Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés)
3-6, rue Raphaël Dubois - Bâtiments Darwin C & Forel, 69622 Villeurbanne Cedex
43, Boulevard du 11 novembre 1918
Plan d'accès
Tél. : (33) 4 72 43 29 53 - Fax : (33) 4 72 43 11 41
Site de Vaulx-en-Velin
ENTPE
CNRS, UMR 5023 - LEHNA (Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés)
3, rue Maurice Audin
69518 Vaulx-en-Velin
Plan d'accès
Tél : (33) 04 72 04 70 56 - Fax : (33) 04 72 04 77 43