UMR CNRS 5023

Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés


  • 001
  • 002
  • 003
  • 004
  • 005
  • 006
  • 007
  • 008
  • 009
  • 010
  • 011
  • 012
  • 013
  • 014
  • 015
  • 016
  • 017
  • 018
  • 019
  • 020
  • 021
  • 022
  • 023
  • 024
logo LEHNA

UMR CNRS 5023

Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes
Naturels et Anthropisés

CORNACCHIA Loreta
CNRS

Chercheur CDD : EVZH

Université Lyon 1
CNRS, UMR 5023 - LEHNA,
Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés
6, rue Raphaël Dubois - Bât. Forel
F-69622 Villeurbanne Cedex FRANCE

(+33) 04 72 43 12 93 (+33) 04 72 43 11 41

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.







  • Les plantes aquatiques sont des espèces importantes dans les rivières et les cours d'eau, qui contribuent au fonctionnement des écosystèmes fluviaux. L'interaction entre l'hydrodynamique et les taches individuelles de macrophytes aquatiques a fait l'objet d'études intensives. Les vitesses d'écoulement sont localement réduites dans les zones macrophytes et accélérées à l'extérieur. Les plantes aquatiques augmentent aussi localement la sédimentation, favorisant le dépôt de sédiments plus fins et riches en nutriments.

    La structure spatiale des plantes aquatiques résulte des interactions complexes entre la croissance de la végétation, l'hydrodynamique et la sédimentation. Au cours de ma thèse, je me suis concentrée sur le processus d'auto-organisation émergeant de ces interactions et ses implications pour la régulation des flux, la biodiversité et les fonctions des écosystèmes. Dans le cadre de ces études, j'ai combiné des expériences sur le canal et le laboratoire, des observations sur le terrain et des modèles mathématiques.

    Je travaille actuellement en tant que postdoc dans le projet ESCaFlex (Expériences et simulations pour l'étude de canopées aquatiques avec de longues tiges flexibles). J’étudie les principales caractéristiques des plantes aquatiques au niveau individuel et au niveau des taches. Le projet combine des données de terrain sur des plantes naturelles avec des expériences et simulations numériques sur la végétation modèle. L'objectif final est de générer une compréhension détaillée des processus complexes qui se produisent dans les canopées aquatiques flexibles et de les traduire en informations pertinentes pour les écosystèmes aquatiques.


    Submerged aquatic macrophytes are important foundation species in rivers and streams. They act as ecosystem engineers and contribute to the functioning of fluvial ecosystems. Macrophytes tend to grow aggregated into well-defined stands due to their interaction with water flow. The interaction between hydrodynamics and individual patches of submerged aquatic macrophytes has been intensively studied. Flow velocities are locally reduced within the macrophyte patches, and accelerated outside of the patches. Besides their effects on hydrodynamics, submerged macrophytes also locally increase sedimentation, promoting the deposition of finer, nutrient-rich sediment.

    The spatial patterning of aquatic macrophytes results from the complex interactions between vegetation growth, hydrodynamics and sedimentation. During my PhD, I focused on the self-organization process emerging from these interactions and its implications for flow regulation, biodiversity and ecosystem functions. In these studies, I combined field and laboratory flume experiments, field observations and mathematical models.

    I’m currently working as a postdoc in the ESCaFlex project (Experiments and simulations for the study of submerged aquatic canopies consisting of long flexible blades), focusing on key characteristics of aquatic plants at the individual and patch level. The project combines field data on natural plants with experiments and numerical simulations on model vegetation. The final objective is to generate detailed understanding of the complex processes occurring in flexible aquatic canopies and translate it into information relevant for aquatic ecosystems.

Site de la Doua
Université Claude Bernard - Lyon I
CNRS, UMR 5023 - LEHNA (Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés)
3-6, rue Raphaël Dubois - Bâtiments Darwin C & Forel, 69622 Villeurbanne Cedex
43, Boulevard du 11 novembre 1918
Plan d'accès
Tél. : (33) 4 72 43 29 53 - Fax : (33) 4 72 43 11 41
Site de Vaulx-en-Velin
ENTPE
CNRS, UMR 5023 - LEHNA (Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés)
3, rue Maurice Audin
69518 Vaulx-en-Velin
Plan d'accès
Tél : (33) 04 72 04 70 56 - Fax : (33) 04 72 04 77 43