UMR CNRS 5023

Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés


  • 001
  • 002
  • 003
  • 004
  • 005
  • 006
  • 007
  • 008
  • 009
  • 010
  • 011
  • 012
  • 013
  • 014
  • 015
  • 016
  • 017
  • 018
  • 019
  • 020
  • 021
  • 022
  • 023
  • 024
logo LEHNA

UMR CNRS 5023

Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes
Naturels et Anthropisés

PRAT Daniel
Professeur

Enseignant chercheur : EVZH

Université Lyon 1
CNRS, UMR 5023 - LEHNA,
Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés
6, rue Raphaël Dubois - Bât. Forel
F-69622 Villeurbanne Cedex FRANCE

(+33) 04 72 43 29 01 (+33) 04 72 43 29 01

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 



 

  • MOTS CLES
    diversité génétique, évolution, marqueur génétique, polymorphisme, ressources génétiques
    arbre, orchidée
    Epipactis, Pinus, Larix

    ACTIVITES de RECHERCHE

    La carrière de chercheur à l’INRA a été consacrée à l’Utilisation de marqueurs génétiques dans l’amélioration des arbres forestiers, en abordant différents aspects.
    Les marqueurs génétiques constituent un outil indispensable aux améliorateurs, y compris des arbres forestiers. Cet outil est très efficace pour l’évaluation de la variabilité génétique, que ce soit pour un objectif de gestion des ressources génétiques ou d’amélioration génétique. Il peut aussi fournir de nouveaux critères de sélection comme dans le cas de la sélection assistée par marqueurs (SAM). Les marqueurs génétiques servent ainsi à disséquer un caractère plus ou moins complexe de façon à déceler les principaux locus impliqués, dans l'objectif d'une sélection plus efficace. Que ce soit pour l'évaluation de la variabilité ou pour la SAM, les marqueurs génétiques complètent la gamme des outils disponibles. Chez les arbres forestiers, l'évaluation de la variabilité génétique pour les caractères quantitatifs est longue (plusieurs années à plusieurs décennies), aussi un éclairage complémentaire par des marqueurs génétiques peut être très intéressant et plus rapide pour structurer et gérer les populations d'amélioration.
    Les études menées ont porté sur l'analyse de la structuration intrapeuplement et interpeuplement de la variabilité génétique, la recherche de marqueurs indicateurs d'une résistance à des contraintes du milieu comme la salinité. Les relations entre marqueurs génétiques et caractères quantitatifs dans un objectif de sélection assistée par marqueurs ont été ensuite plus largement développés en se focalisant sur des critères de qualité du bois et sur un plan de croisement factoriel interspécifique chez le mélèze. Une synthèse bibliographique de ces différentes approches a été publiée dans l’ouvrage « Analyse du génome et gestion des ressources génétiques forestières ».

    Les travaux menés ultérieurement (non développés ici) ont porté sur l’étude de l’évolution des plantes retracée grâce aux approches phylogénétiques, plus particulièrement chez les Gymnospsermes (Pinacées et Podocarpacées). Un massif forestier tropical dégradé au Vietnam a fait l’objet d’une étude de biodiversité et revalorisation par plantation d’espèces forestières écologiquement et économiquement intéressantes. Cette action a été soutenue par la Région Rhône-Alpes.
    Les actions en cours s’intègrent dans un contexte général de biologie de la conservation des espèces rares ou menacées. Des éléments de dynamique des populations et d’évolution des taxons sont étudiés chez des orchidées du genre Epipactis.

    RESULTATS RECENTS

    Inventaire et valorisation de la biodiversité d’un massif forestier au Vietnam
    La forêt du sud du Vietnam a subi une profonde dégradation suite aux applications répétées de défoliants pendant la guerre puis à une forte exploitation pour des besoins locaux. La forêt couvre maintenant moins de 20% du territoire dans le sud du Vietnam. Le massif forestier de Tan Phu reste malgré cette érosion l’une des plus riches forêts tropicales humides de plaines du sud du Vietnam, c’est pourquoi l’Université Claude Bernard Lyon 1, l’Université Nationale des Sciences Naturelles d’Ho-Chi-Minh Ville et l’Université de Nong Lam (Thu Duc, Ho-Chi-Minh Ville) ont collaboré pour mettre en place un projet qui comporte deux volets : le premier volet est consacré à l’inventaire de la biodiversité, végétale et animale ; l’autre volet est destiné à la revalorisation du massif en y installant un parcours botanique ouvert au public et comporte aussi un enrichissement de la forêt par plantation.
    Ce projet s’est focalisé sur cette forêt dont toute exploitation a été interrompue en 1997. Il couvre une surface d’environ 14 000 ha au milieu d’un paysage transformé par l’agriculture. Un premier état de la forêt de Tan Phu avait été dressé par Jérôme Millet, (thèse Lyon 1, 2003). La composition en espèces de la forêt a considérablement changé depuis 60 ans avec un manque d’espèces de forêt primaire (forêt peu modifiée par l’homme). La réalisation du projet a été possible grâce à la présence sur place pendant près de quatre ans de Jérôme Millet.
    L’inventaire des espèces végétales arborescentes et animales a été mené avec l’aide d’enseignants et étudiants de l’Université Nationale des Sciences Naturelles. Les herbiers constitués y ont été déposés, avec une copie à la ferme forestière de Tan Phu. Au total, 205 espèces d’arbres, 175 espèces d’oiseaux, 19 espèces de mammifères, 64 espèces de reptiles, 20 espèces de Batraciens, 56 espèces de Poissons, 162 espèces de Papillons, 58 espèces de Termites ont été identifiées et cartographiées.
    Ouvert à tous, un parcours botanique de 1,5 km permettant d’observer 70 espèces forestières étiquetées a été créé. La proximité d’Ho-Chi-Minh Ville devrait en faire un parcours très visité par les citadins. Il devrait aussi à l’occasion de visites de classes permettre d’initier les élèves du primaire et du secondaire à la gestion forestière et plus largement de la biodiversité. A proximité du parcours botanique, un poste informatique, muni d’un écran tactile et alimenté par panneaux solaires a été mis en place en accès libre et sous abri avec un logiciel d’identification de 200 espèces locales d’arbres à partir de caractères morphologiques simples très illustrés.
    Une amélioration de la valeur écologique et forestière du massif a été menée en plantant plus de 50 000 plants de 12 espèces locales sur 100 ha. Une pépinière a été mise en fonction au sein de la ferme de Tan Phu. Les plantations ont eu lieu sous couvert forestier en rangées dégagées. Ces plantations comportent un dispositif expérimental de comparaison d’espèces et de descendances sur 4 ha. Ce dispositif sera régulièrement suivi et analysé par des étudiants vietnamiens. Cette intervention pilote devrait stimuler des actions similaires dans d’autres massifs forestiers.
    Le projet se solde par l’édition d’un guide sur les oiseaux et d’un autre sur les papillons (en vietnamien), et d’un logiciel d’identification de 200 espèces d’arbres à partir de critères morphologiques (en français et en vietnamien). Ces documents sont disponibles à la ferme forestière de Tan Phu.
    Grâce à cette collaboration interuniversitaire, la biodiversité du massif forestier de Tan Phu devient ainsi l’une des mieux inventoriées au Vietnam. La production de guides naturalistes et l’aménagement d’un parcours botanique avec un outil en libre accès d’identification de 200 espèces d’arbres locaux en font une réalisation exceptionnelle. De plus, les plantations constituent un modèle de référence en matière de reboisement au Vietnam. Les tests d’espèces et de descendances apporteront aussi des données scientifiques uniques.
    Le projet démarré en 2003 a été rapidement mené avec succès grâce aux subventions de la Région Rhône-Alpes dans le cadre de sa coopération décentralisée avec la Province de Dong Nai, où se trouve le massif forestier de Tan Phu.

    Participation à l’élaboration de la liste rouge des orchidées de France
    La cartographie des orchidées de France réalisée par la Société Française d’Orchidophilie a permis d’évaluer les risques d’extinction liés à l’aire de répartition et à identifier les taxons en déclin grâce aux observations menées sur le terrain par de nombreux amateurs. Ces informations ont conduit à l’élaboration de la liste rouge selon les normes de l’UICN pour l’ensemble des espèces d’orchidées métropolitaines, première famille végétale ainsi évaluée en France : 1 espèce éteinte régionalement, 4 espèces en danger (EN), 23 espèces vulnérables (VU) voir le dossier de presse.
    La Liste rouge des orchidées de France métropolitaine

    PROJETS EN COURS


    Dynamique Evolutive et Biodiversité : différenciation de taxons chez des orchidées

    La dynamique évolutive varie parfois entre lignées proches comme au sein du genre Epipactis (Orchidaceae, plantes emblématiques pour l’évaluation de la biodiversité) où les deux principaux groupes admis montrent des biodiversités d’ampleurs différentes. En Europe, le clade d’E. palustris, taxon de milieu humide, ne comporte qu’une espèce alors que celui d’E. helleborine en comporte plus d’une dizaine. Le projet a pour but d’identifier le rôle de diverses caractéristiques environnementales et biologiques dans la dynamique évolutive et ses conséquences sur l’évaluation de la biodiversité.
    L’objectif du projet est d’apporter un éclairage nouveau sur la systématique d’un groupe d’orchidées, et surtout d’en déterminer les éléments environnementaux (influence du milieu, rôle du cortège mycorhizien) et biologiques (propension à l’autogamie, polyploïdisation, isolement reproducteur, diversité génétique) de la dynamique évolutive des populations. Le projet est focalisé sur le genre Epipactis (18 espèces en France), particulièrement exposé aux menaces liées à la transformation des milieux (disparition des milieux humides, anthropisation des milieux forestiers). La moitié des espèces de ce genre présentes en France sont classées NT par le comité UICN (Feldmann & Prat, 2009). Ce genre présente deux clades, l’un représenté en Europe par une seule espèce, E. palustris, espèce allogame, inféodées aux milieux humides, l’autre représenté par une espèce allogame à large répartition en Europe et en Asie, E. helleborine, et d’autres taxons pour la plupart autogames et à distribution plus restreinte, ces espèces étant généralement forestières. Les premiers résultats obtenus ne montrent pas de différences dans le succès des autofécondations et des allofécondations chez E. palustris considéré comme allogame.
    Des semis sont réalisés in situ en mettant les graines entre deux couches de tissu à maille fine laissant passer le mycelium des champignons. La germination et la formation du protocorme nécessite plusieurs mois. Après deux années in situ, seulement quelques graines ont donné un protocorme et aucune relation avec le mode de croisement n’est mis en évidence sur les premiers essais.

    Les Neottieae ont été reconnues depuis longtemps comme un groupe d’orchidées bien individualisées. Parmi les 6 genres reconnus actuellement de cette tribu, 4 sont présents sur le territoire français, représenté chacun par plusieurs taxons. Les genres étudiés présentent différentes gammes de valeurs : les tailles de génome diploïde, en pg d’ADN par noyau 2C sont en moyenne de 11,4 pour le genre Limodorum, 26,8 pour le genre Epipactis, 35,4 pour le genre Cephalanthera et 35,3 pour le genre Neottia. Le genre Epipactis représenté par 20 taxons montre des variations de 24,8 pg d’ADN par noyau chez E. helleborine var. minor à 30,4 pg d’ADN par noyau chez E. kleinii. Sur la base des phylogénies disponibles pour les Neottieae et le genre Epipactis, les proximités entre taxons ne rendent pas compte de l’ensemble des variations de taille de génome observées. Deux individus du genre Epipactis dans deux espèces différentes étaient triploïdes. Les espèces du genre Epipactis se distinguent par leur contenu en ADN de leur noyau, des autres espèces de Neottieae. Des variations de taille de génome existent au sein de ce genre.





  • ENSEIGNEMENTS

    Licence de Biologie (Université Lyon 1)
    UE Biologie des organismes 1 (1ère année) : 15 h CM, + TD, TP
    UE Agriculture et agronomie (2ème année) : 13 h CM, + TD, TP
    UE Génétique 2 (2ème année) : TD
    UE Ecologie des communautés (3ème année) : 6 h CM jusqu’en 2008, + TD



    Licence professionnelle de Biotechnologies végétales et création variétale (Université Lyon 1)
    UE Module d’adaptation : 4,5 h CM, + TD
    UE Amélioration des plantes : 15 h CM, + TD, TP
    UE Biologie moléculaire végétale : 10 h CM, + TD, TP

    Master (Pôle Universitaire Français, Ho-Chi-Minh Ville, Vietnam) : 50 h CM/TD/TP
    Génétique quantitative et multifactorielle (Master de Biotechnologie), seul intervenant

    Autres enseignements ponctuels dans d’autres UE de licence de l’université Lyon 1 et en licence professionnelle, master 2 professionnel de l’université Paris VI.

    Participations anciennes aux DEA de Biologie tropicale (Paris VI- Montpellier II) et de Biologie Forestière (Nancy I).

    RESPONSABILITES

    Licence de biologie :
    Responsable de la composante végétale de l’UE de Biologie des organismes 1
    Responsable de l’UE Agriculture et agronomie
    Responsable jusqu’en 2008 de l’UE Ecologie des communautés

    Licence professionnelle :
    Responsable de la licence professionnelle de Biotechnologies végétales et création variétale (organisation, recrutement, jury de diplôme, liens avec les entreprises, stages des étudiants, apprentissage (demande en cours), suivi des étudiants, site web...)

    Master de Biotechnologie :
    Responsable de l’UE de Génétique quantitative et multifactorielle

    Correspondant français du projet « Conservation and sustainable utilization of plant genetic resources in SE-Asia » financé par Asean-EU University Network Programme (2003-2005) et responsable des actions de formations en amélioration des plantes ayant lieu en France, Indonésie, Philippines, et Vietnam dans le cadre du projet. http://aunp.forst.uni-goettingen.de/

    Membre de la commission pédagogique de l’UFR de Biologie
  • 2013 Millet, J., Tran, N., VienNgoc, N., TranThi, T., Prat, D., 2013 - Enrichment planting of native species for biodiversity conservation in a logged tree plantation in Vietnam. New Forests, 44 : 369–383.

    2009

    Feldmann P, Prat D. 2009. Évaluation des risques d'extinction des orchidées de France : application de la méthode de la Liste Rouge de l'UICN au niveau national. L'Orchidophile, No 183 : 245-256.

    2007

    Prat D. 2007. Mme pistil et M. étamines. Hommes et Plantes, N°63: 6.

    2006

    Pâques L.E., Philippe G., Prat, D. 2006. Identification of European and Japanese larch and their interspecific hybrid with morphological markers: Application to young seedlings. Silvae Genet., 55: 123-134.

    2005

    Schatz B., Démares M., Lorella B., Séité F., Prat D. 2005. Définitions autour de la relation insectes-orchidées. L'Orchidophile, No 165 : 129-136.

    2004

    Acheré V., Faivre Rampant P., Pâques L.E., Prat D. 2004. Chloroplast and mitochondrial molecular tests identify European x Japanese larch hybrids. Theor. Appl. Genet., 108: 1643-1649.

    2002

    Arcade A., Faivre Rampant P., Pâques L.E., Prat D. 2002. Localisation of genomic regions controlling microdensitometric parameters of wood characteristics in hybrid larches. Ann. For. Sci. 59: 607-615.

    2000

    Arcade A., Anselin F., Faivre Rampant P., Lesage M.C., Pâques L.E., Prat D. 2000. Application of AFLP, RAPD and ISSR markers to genetic mapping of European and Japanese larch. Theor. Appl. Genet., 100: 299-307.

    Demesure B., Le Guerroué B., Lucchi G., Prat D., Petit R.J. 2000. Genetic variability of a scattered temperate forest tree: Sorbus torminalis L. (Crantz). Ann. For. Sci., 57: 63-71.

    Santoni S., Faivre Rampant P., Prado E., Prat D. 2000. Marqueurs moléculaires pour l'analyse des ressources génétiques et l'amélioration des plantes. Cahiers Agricultures, 9: 311-327.

    1998

    Prat D., Burczyk J. 1998. Genetic variation and mating system in a natural stand and the derived seed orchard in Douglas-fir (Pseudotsuga menziesii (Mirb.) Franco). For. Genet., 5: 201-209.

    1997

    Burczyk J., Prat D. 1997. Genetic analysis of male reproductive success in Pseudotsuga menziesii (Mirb.) Franco: the effect of spatial structure and flowering characteristics. Heredity, 79: 638-647.

    1996

    Arcade A., Faivre Rampant P., Le Guerroué B., Pâques L., Prat D. 1996. Heterozygosity and hybrid performance in larch. Theor. Appl. Genet., 93: 1274-1281.

    Morabito D., Jolivet Y., Prat D., Dizengremel P. 1996. Differences in salt tolerance of two Eucalyptus microtheca clones growing in greenhouse. Plant Science, 114: 129-139.

    1995

    Kertadikara A.W.S., Prat D. 1995. Genetic structure and mating system in teak (Tectona grandis L.f.) provenances. Silvae Genet., 44: 104-110.

    Kertadikara A.W.S., Prat D. 1995. Isozyme variation among teak (Tectona grandis Lf.) provenances. Theor. Appl. Genet., 90: 803-810.

    Prat D. 1995. Mating system in a clonal Douglas fir (Pseudotsuga menziesii (Mirb) Franco) seed orchard. II. Effective pollen dispersal. Ann. Sci. For., 52: 212-222

    Prat D., Caquelard T. 1995. Mating system in a clonal Douglas fir (Pseudotsuga menziesii (Mirb) Franco) seed orchard. I. Gene diversity and structure. Ann. Sci. For., 52: 201-211.

    1994

    Morabito D., Mills D., Prat D., Dizengremel P. 1994. Response of clones of Eucalyptus microtheca to NaCl in vitro. Tree Physiol., 14: 201-210.

    Prat D., Arnal S. 1994. Allozyme variation and mating system in three artificial stands of Douglas-fir (Pseudotsuga menziesii (Mirb.) Franco) planted in Europe. Silvae Genet., 43: 199-206.

    1993

    Prat D., Daniel C. 1993. Variabilité génétique de l'alisier torminal et du genre Sorbus. Rev. Forest. Fr., 45: 216-228.

    1992

    Prat D. 1992. Effect of inoculation with Frankia on the growth of Alnus in the field. Acta Oecol., 13: 463-467.

    Prat D., Leger C., Bojovic S. 1992. Genetic diversity among Alnus glutinosa (L.) Gaertn. populations. Acta Oecol., 13: 469-477.

    1990

    De Paepe R., Chétrit P., Ambard-Bretteville F., Prat D., Vedel F. 1990. Several nuclear genes control both male sterility and mitochondrial protein synthesis in Nicotiana sylvestris protoclones. Mol. Gen. Genet., 222: 206-210.

    Prat D., Fathi-Ettai R.A. 1990. Variation in organic and mineral components in young Eucalyptus seedlings under saline stress. Physiol. Plant., 79: 479-486.

    1989

    D'Hondt J.L., Goyffon M., Lallemand J., Lemblé C., Picard B., Prat D., Sandmeier M., Waller J. 1989. Electrophorèse et systématique. Bull. Soc. Zool. Fr., 114: 61-83.

    Fathi R.A., Prat D. 1989. Effects of saline stress on Eucalyptus seedlings. Ann. Sci. Forest., 46 sup, 376-378.

    Prat D. 1989. Effects of some pure and mixed Frankia strains on seedling growth in different Alnus species. Plant Soil, 113: 31-38.

    Sbay H., Guillot J., Danthu P., Prat D. 1989. In vitro propagation of interspecific hybrids in Alnus. Ann. Sci. Forest., 46 sup, 155-157.

    1987

    Prat D. 1987. A propos de semis d'orchidées indigènes. L'Orchidophile, No 76: 1272-1275.

    Martin B., Prat D. 1985. Biotechnologie et forêt : quelle place pour la foresterie clonale ? Biofutur, No 40: 39-49.

    Crémière L., Sbay H., Prat D. 1987. In vitro culture of Alnus species. Acta Horticulturae, 212: 543-546.

    1984

    Prat D., De Paepe R. 1984. Variabilité génétique induite par culture in vitro (androgenèse, culture de protoplastes) chez Nicotiana sylvestris. Archiv. Anat. Microscop., 73: 309.

    1983

    De Paepe R., Prat D., Knight J. 1983. Effects of consecutive androgeneses on morphology and fertility in Nicotiana sylvestris. Can. J. Bot., 61: 2038-2046.

    Prat D. 1983. Genetic variability induced in Nicotiana sylvestris by protoplast culture. Theor. Appl. Genet., 64: 223-230.

    Prat D., Gnangbe F., De Paepe R. 1983. Alterations of leaf characteristics and peroxidase activity in diploid androgenetic lines of Nicotiana sylvestris. Plant Sci. Lett., 31: 19-34.

    1982

    De Paepe R., Prat D., Huguet T. 1982. Heritable nuclear DNA changes in doubled haploid plants obtained by pollen culture of Nicotiana sylvestris. Plant Sci. Lett., 28: 11-28.

    Prat D. 1982. Variabilité génétique induite par culture de protoplastes de Nicotiana sylvestris. Biol. Cell., 45: 100.

  • Daulmerie S., Gévaudan A., Nadeau J.M., Nicole M., Prat D., Feldmann P. 2015. Partagez vos observations d’orchidées de manière conviviale et entoute sécurité grâce au site www.orchisauvage.fr. L’Orchidophile, No 206 : 327-330.
    Prat D., Ciminera M., Gévaudan A. 2014. Hybridations contrôlées chez quelques Epipactis. Cah. Soc. Fr. Orch., 8 : 157-158.
    Prat D., Brown S.C., Gévaudan A. 2014. Variations de la taille du génome au sein du genre Epipactis. Cah. Soc. Fr. Orch., 8 : 159.
    Prat D., Brown S.C., Gévaudan A. 2014. Evolution des Neottieae, apport de la cytométrie en flux. Cah. Soc. Fr. Orch., 8 : 125-133.

    OUVRAGES ET CHAPITRES d’OUVRAGE
    Ouvrages :
    Dusak F, Prat D. Eds. 2010. Atlas des orchidées de France. Collection Patrimoine Naturel, MNHN.
    Prat D., Raynal-Roques A., Roguenant A. Eds. 2008. Peut-on classer le vivant ? Linné et la systématique aujourd’hui. Belin, Paris. 438 p.
    [établir le lien avec le site : http://www.editions-belin.com/ewb_pages/f/fiche-article-peut-on-classer-le-vivant-9038.php]
    Prat D., Faivre Rampant P., Prado E. 2006. Analyse du génome et gestion des ressources génétiques forestière. Editions INRA QUAE, Paris. 456 p.
    [établir le lien avec le site : http://www.quae.com/fr/livre/?GCOI=27380100366530]
    Bournérias M., Prat D. Eds. 2005. Les orchidées de France Belgique et Luxembourg. Collection Parthénope, Biotope, Mèze. 504 p. Ouvrage ayant reçu le prix Emile Gallé 2006.
    [établir le lien avec le site : http://www.biotope.fr/index.php?theme=diffusionparthenope#fauneflorefbl]
    Raynal-Roques A., Roguenant A., Prat D. Eds. 2005. Actes du 18e congrès mondial et exposition d’orchidées 11-20 mars 2005. Proceedings of the 18th World Orchid Conference March 11-20, 2005. Naturalia Publications, Turriers. 620 p.
    [établir le lien avec le site : http://www.naturalia-publications.com/catalog/actes-congres-mondial-dÂ’orchidophilie-p-75.html]

    Chapitres d’ouvrages (sans actes de colloques):
    Prat D. 2010. L’Atlas, un outil de gestion. 2010. In : Atlas des orchidées de France. Dusak F., Prat D. Eds. Collection Patrimoine Naturel, MNHN (sous presse).
    Prat D., Martel E., Piola F. 2008. La taxinomie à la lumière de l’évolution des plantes supérieures. In : Peut-on classer le vivant ? Linné et la systématique aujourd’hui. Prat D., Raynal-Roques A., Roguenant A. Eds. Belin, Paris. pp. 235-251.
    Plomion C., Chagné D., Pot D., Kumar S., Wilcox P.L., Burdon R.D., Prat D., Peterson D.G., Paiva J., Chaumeil P., Vendramin G.G., Sebastiani F., Nelson C.D., Echt C.S., Savolainen O., Kubisiak T.L., Cervera M.T., de María N., Islam-Faridi M.N. 2007. The pines. In : Genome mapping and molecular breeding in plants. Vol. 7 : Forest trees. C. Kole Ed. Springer Verlag. pp. 29-92.
    Gerbaud O., Guillaumin J.J., Prat D., Scappaticci G., Schatz B., Selosse M .A. 2005. Biologie. In : Les orchidées de France Belgique et Luxembourg. Bournérias M., Prat D. Eds. Collection Parthénope, Biotope, Mèze. pp.32-77.
    Guillaumin J.J., Prat D., Quentin P. 2005. Evolution et systématique. In : Les orchidées de France Belgique et Luxembourg. Bournérias M., Prat D. Eds. Collection Parthénope, Biotope, Mèze. pp. 78-91.
    Prat D. 2005. Bonne espèce ou non ? In : Un amour d’orchidées. A. Roguenant, A. Raynal-Roques. Belin. pp. 175. Ouvrage ayant reçu le prix P.J. Redouté en 2005.
    Prat D. 2005. Editorial. In : Actes du 18e congrès mondial et exposition d’orchidées 11-20 mars 2005. Proceedings of the 18th World Orchid Conference March 11-20, 2005. Naturalia Publications. Raynal-Roques A., Roguenant A., Prat D. Eds. Naturalia Publications, Turriers. pp. 101-105.
    Prat D. 2000. Sélection assistée par marqueurs : perspectives d'utilisation en multiplication végétative. In : La multiplication végétative des ligneux, fruitiers et ornementaux. Seconde rencontre du groupe de la Sainte-Catherine. Astredhor, Paris. pp. 151-161.
    Bournérias M., Démares M., Guillaumin J.J., Melki F., Prat D. 1998. Biologie. In : Les orchidées de France, Belgique et Luxembourg. Bounérias M.; Ed. Société Française d’Orchidophilie-Biotope, Paris. pp. 33-65.
    Prat D. 1998. Alnus – aune. In : Les ressources génétiques forestières en France. 2. Les feuillus. Arbez M., Lacaze J.F. ; Eds. INRA-BRG, Paris. pp. 27-44.
    Prat D., De Paepe R., Li X.Q. 1990. Somaclonal variation in Nicotiana sylvestris. In : Biotechnology in agriculture and forestry. Vol. 11 : Somaclonal variation in crop improvement I. Bajaj Y.P.S.; Ed. Springer-Verlag, Berlin Heidelberg. pp. 624-653.
    Teissier Du Cros E., Prat D. 1986. Aunes. In : Amélioration génétique des arbres forestiers. ENGREF, Nancy. pp.168-169.


    ACTES DE COLLOQUES

    Bartschi H., Prat D. 2010. Semis in vitro de quelques Ophrys tardifs du sud-est de la France. In : Actes du 15ème colloque national de la Société Française d’Orchidophilie, sous presse.
    Prat D. 2010. Evolution et classification des Orchidaceae. In : Actes du 15ème colloque national de la Société Française d’Orchidophilie, sous presse.
    Prat D., Martel E., Piola F. 2008. La taxinomie à la lumière de l’évolution des plantes supérieures. In : Peut-on classer le vivant ? Linné et la systématique aujourd’hui. Prat D., Raynal-Roques A., Roguenant A. Eds. Belin, Paris. pp. 235-251.
    Prat D. 2007. Génome et évolution des plantes supérieures. A paraître dans les comptes-rendus du colloque « La systématique aujourd’hui. Faut-il classer le vivant ? Dijon, 31 janvier -3 février 2007 ».
    Bonnet C., Scappaticci G., Gerbaud O., Martel E., Prat D. 2005. Systematic position of Ophrys gresivaudanica O. Gerbaud. In : Actes du 18e congrès mondial et exposition d’orchidées 11-20 mars 2005. Proceedings of the 18th World Orchid Conference March 11-20, 2005. Naturalia Publications. Raynal-Roques A., Roguenant A., Prat D. Eds. Naturalia Publications, Turriers. pp. 124-127.
    Prat D. 2005. Species and phylogeny in orchids. In : Actes du 18e congrès mondial et exposition d’orchidées 11-20 mars 2005. Proceedings of the 18th World Orchid Conference March 11-20, 2005. Naturalia Publications. Raynal-Roques A., Roguenant A., Prat D. Eds. Naturalia Publications, Turriers. pp. 403-407.
    Prat D., Arcade A., Faivre Rampant P., Pâques L.E. 2003. Molecular dissection of growth and wood quality traits in larch. In: Sustainable forestry, wood products and biotechnology. Espinel S., Barredo Y., Ritter E. Eds.DFA-AFA Press, Vittoria-Gasteiz, pp. 319-326.
    Rao K.R., Acheré V., Bastien C., Bastien J.C., Benoît V., Faivre Rampant P., Favre J.M., Jorge V., Leplé J.C., Verger M., Prat D. 2003. Linkage mapping and QTL analysis for growth of young Pseudotsuga menziesii plants. In: Sustainable forestry, wood products and biotechnology. Espinel S., Barredo Y., Ritter E. Eds.DFA-AFA Press, Vittoria-Gasteiz, pp. 295-304.
    Acheré V., Faivre Rampant P., Benoît V., Leplé J.C., Pâques L.E., Prat D. 2002. Characterization of hybrids between Larix decidua and L. kaempferi by molecular markers. In: Improvement of larch (Larix sp.) for better growth, stem form and wood quality. Proceedings of an international meeting. Pâques L.E. Ed. INRA, CEMAGREF, Orléans. pp. 176-186.
    Arcade A., Faivre Rampant P., Pâques L.E., Prat D. 2002. Molecular dissection of quantitative traits in larch. In: Improvement of larch (Larix sp.) for better growth, stem form and wood quality. Proceedings of an international meeting. Pâques L.E. Ed. INRA, CEMAGREF, Orléans. pp. 164-174.
    Faivre Rampant P., Anselin F., Arcade A., Lesage M.C., Millier F., Pâques L., Prat D., Rozenberg P. 1997. Investigation of wood quality through molecular markers in larch. In: Proceedings of the CTIA/IUFRO internatioanl wood quality workshop, August 18-22, 1997, Quebec City, Canada. Zhang S.Y. et al.; Eds. Forintek, Sainte-Foy. pp. IV-63-IV-68.
    Prat D., Arcade A., Bodenès C., Faivre Rampant P., Frogerio J.M., Kremer A., Lesage M.C., Mourier M.C., Muranty H., Plomion C., Prado E., Santi F., Villar M. 1997. Comment surmonter les difficultés des arbres forestiers pour la recherche de QTL. In: Stratégies génomiques et amélioration des plantes. Thiellement H.; Ed. INRA, Versailles. pp. 55-60.
    Arcade A., Faivre Rampant P., Le Guerroué B., Pâques L., Prat D. 1996. Quantitative traits and genetic markers: analysis of a factorial mating design in larch. In: Somatic cell genetics and molecular genetics of trees. Ahuja M.R. et al.; Eds. Kluwer Academic Publish., Dordrecht. pp. 211-216.
    Prat D. 1996. Semis in vitro de quelques espèces d’orchidées indigènes. Cahier de la Société Française d’Orchidophilie, 3: 211-223.
    Kertadikara A.W.S., Prat D. 1995. Gene diversity study based on sozyme analysis in teak (Tectona grandis L.f.) provenances. In: Measuring and monitoring biodiversity in tropical and temperate forests. Boyle T.J.B., Boontawee B., Eds. CIFOR, Bogor. pp. 227-235.
    Morabito D., Jolivet Y., Prat D., Hourmant A., Dizengremel P. 1994. Mechanisms of salt tolerance in Eucalyptus microtheca. In: Plant sciences 1994. De Kouchkovsky Y., Larher F.; Eds. SFPV-Université de Rennes I, Rennes. pp. 310.
    Morineau F., Youroukov S., Prat D. 1993. Variabilité génétique et régimes de reproduction chez le Douglas Pseudotsuga menziesii. In: Colloque BRG/INRA Ressources génétiques animales et végétale, méthodologies d’étude et de gestion. Résumés des communications et posters. BRG/INA, Paris. pp. 61
    Prat D. 1992. Structure génétique et flux géniques dans des peuplements artificiels et naturels de Douglas (Pseudotsuga menziesii). In: Complexes d'espèces, flux de gènes et ressources génétiques. Colloque international en hommage à Jean Pernès professeur à l'Université d'Orsay Paris XI. Bureau des Ressources Génétiques; Ed. Lavoisier, Cachan. pp. 165-173.
    Danthu P., Prat D. 1991. Study of the genetic variability by means of isoenzymes in Faidherbia albida: preliminary results. In: Biochemical markers in the population genetics of forest trees. Fineschi S., Malvolti M.E., Cannata F., Hattemer H.H.; Eds. SPB Academic Publsh. bv, The Hague. pp 225-226.
    Dupouey J.L., Daval L., Prat D. 1991. Fourier analysis of leaf shape. In: L'arbre: biologie et développement. Edelin C.; Ed. Naturalia Montpeliensia, No sp. A7. pp. 173-174.
    Kertadikara A., Prat D. 1991. Variabilité génétique du teck (Tectona grandis L.f.). D'où vient le teck de Java ? In: Groupe de biologie et de génétique des populations. 13e réunion. Association de Génétique et Biologie des Populations de Lille, Villeneuve d'Ascq.
    Morabito D., Mills D., Prat D., Joly H., Jolivet Y., Dizengremel P. 1991. Response in vitro of Eucalyptus microtheca clones to salinity. In: Plant science today. De Kouchkovsky Y.; Ed. INRA, Paris. pp. 269.
    Prat D. 1991. Variabilité de quelques stations d’introduction du Douglas Pseudotsuga menziesii. In: Méribel 1991. INRA, Paris. pp. 202-207.
    Prat D., Caquelard T. 1991. Estimation of selfing rate in a Douglas-fir seed orchard by means of rare alleles. In: Biochemical markers in the population genetics of forest trees. Fineschi S., Malvolti M.E., Cannata F., Hattemer H.H.; Eds. SPB Academic Publsh. bv, The Hague. pp 235-236.
    Kertadikara A., Prat D. 1990. Plant regeneration through apex culture in teak (Tectona grandis). In: Abstracts VIIth international congress on plant tissue and cell culture. Amsterdam, June 24-29, 1990. International Association for Plant Tissue Culture, Amsterdam. pp. 109.
    De Paepe R., Prat D., Li X.Q., Chetrit P., Cousin E., Vedel F. 1988. Cytoplasmic or nuclear control of male sterility in protoplast-derived plants of Nicotiana sylvestris. In: Progress in plant protoplast research. Puite K.J., Dons J.J.M., Huizing H.J., Kool A.J., Koornneef M., Krens F.A.; Eds. Kluwer Academic Publishers, Dordrecht. pp. 381-382.
    Fathi R.A , Prat D. 1988. Variabilité du comportement de jeunes plants d’eucalyptus soumis à un stress salin. In: Les mécanismes de la productivité chez les végétaux ligneux. Groupe d’Etude de l’Arbre, Paris. pp. 42-51.
    Prat D. 1988. Intérêt de l'hybridation interspécifique et de la multiplication végétative : le cas de l'aulne. In: Actes 2e colloque Sciences et industries du bois. Vol. 1. A.R.BO.LOR., Nancy. pp. 161-168.
    Prat D. 1985. Genetic improvement of alder: interspecific hybridization. In: Proceedings of the twentieth meeting of the Canadian Tree Improvement Association. Part I: Minutes and member’s reports. Yeatman C.W., Boyle T.J.B.; Eds. CTIA-Canadian Service, Ottawa. pp. 27.
    Li X.Q., Prat D., De Paepe R., Pernès J. 1984. Variability induced in Nicotiana sylvestris by two successive cycles of protoplast culture. Proc. Intern. Symp. Genet. Crops Newslett., 1: 81-84.
    Prat D. 1983. Protoplast culture induces genetic variability in Nicotiana sylvestris. In: Protoplasts 1983, Poster Proceedings. Potrykus I. et al., Eds. Birkhäuser Verlag, Basel. pp. 144-145.

    Communications orales non publiées

    Prat D. 2009. Communication orale : French orchid inventoory and mapping. European Orchid Committee Congress, Dresde (Allemagne) 24-27 septembre 2009.
    Prat D. 2009. Communication orale : Cartographie des orchidées de France : un réseau de plus de 3000 contributeurs. Colloque Science citoyenne et biodiversité, Montpellier, 22-23 octobre 2009.
    Prat D. 2009. Classification des plantes à fleurs : Angisoperm Phylogeny Group II. Jardin botanique de Lyon - 8/4/2009
    Prat D. 2009. Biologie de la conservation : rôle des jardins botaniques. Jardin botanique de Lyon - 2/12/2009
    Prat D. 2008. Pour une agriculture durable avec moins d’intrants. Maison des Agriculteurs, Brignais (69) – 3/3/2008
    Prat D. 2006. Phylogénie des Pinacées. INRA Centre de Clermont-Ferrand (63) – 7/3/2006
    Prat D. 2006. Phylogénie des orchidées : systématique et évolution. Clermont-Ferrand (63) – 7/3/2006
    Prat D. 2006. Evolution et systématique des orchidées. Rhône-Alpes Orchidées, Lyon (69) – 15/4/2006
    Prat D. 2005. Communications orales : How to meet the increasing wood demand in a sustainable forest system with respect of genetic resources; Basis of forest tree breeding in the 21st century. Colloque Management of plant genetic resources in the 21st century – Integration of conservation and utilization. Leyte, (Philippines) 7-10 février 2005.
    Prat D. 2005. Communication orale : Curriculum requirements for management and utilization of forest tree species. Colloque AUNP-Final meeting & workshop Forest genetic resources in Southeast-Asia: prospects for teaching and research, Ho-Chi-Minh Ville (Vietnam) 26 septembre-6 octobre 2005.
    Prat D. 2004. Ophrys gresivaudanica, une espèce nouvelle ? Approches morphologique, génétique et phylogénétique. FIAP, Paris (75) – 2/9/2004
    Prat D. 2003. Communications orales : Phenotypic evaluation of plant genetic resources; Adaptive trait loci and genetic resources. Colloque The role of molecular and traditional tools to evaluate plant genetic resources, Bogor (Indonésie). 12-23 septembre 2003.
    Prat D. 2002. Produire plus en agroalimentaire. Fête de la science 2002. Lycée de Pont de Chéruy (38) – 15/10/2002
    Prat D. 2001. Phylogénie moléculaire. Sociéte Lynnéenne de Lyon, Lyon (69) – 14/1/2001
    Prat D. 2000. Communication orale : Marker assisted selection in forest trees: perspective open by QTLs detected in mating design. Colloque Plant and Animal Genome VIII, San Diego (Etats-Unis), 9-12 janvier 2000.
    Prat D. 1999. Communication orale : QTL detection in a factorial mating design: analysis of wood microdensitometry characters in larch. Colloque Forest biotechnology ’99, Oxford (Royaume-Uni), 11-16 juillet 1999.
    Prat D. 1999. Communicatio orale : How genetic markers can help forest tree breeders. Colloque International Poplar Symposium II, Orléans 13-17 septembre 1999.
    Prat D. 1986. Communication orale : Effects of Frankia strains on the growth of young plants in Alnus species. Colloque Frankia and actinorhizal plant, Umea (Suède). 18-21 Août 1986.



Site de la Doua
Université Claude Bernard - Lyon I
CNRS, UMR 5023 - LEHNA (Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés)
3-6, rue Raphaël Dubois - Bâtiments Darwin C & Forel, 69622 Villeurbanne Cedex
43, Boulevard du 11 novembre 1918
Plan d'accès
Tél. : (33) 4 72 43 29 53 - Fax : (33) 4 72 43 11 41
Site de Vaulx-en-Velin
ENTPE
CNRS, UMR 5023 - LEHNA (Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés)
3, rue Maurice Audin
69518 Vaulx-en-Velin
Plan d'accès
Tél : (33) 04 72 04 70 56 - Fax : (33) 04 72 04 77 43