UMR CNRS 5023

Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés


  • 001
  • 002
  • 003
  • 004
  • 005
  • 006
  • 007
  • 008
  • 009
  • 010
  • 011
  • 012
  • 013
  • 014
  • 015
  • 016
  • 017
  • 018
  • 019
  • 020
  • 021
  • 022
  • 023
  • 024
logo LEHNA

UMR CNRS 5023

Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes
Naturels et Anthropisés

THORAL Elisa

Doctorant : E2C

Université Lyon 1
CNRS, UMR 5023 - LEHNA,
Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés
Bât. Darwin C
F-69622 Villeurbanne Cedex FRANCE

- (+33) 04 72 43 11 41

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.






  • Les poissons sont des ectothermes vivant dans des environnements fluctuants et fortement impactés par les changements climatiques. Ces contraintes environnementales peuvent être de différentes origines et de différentes natures, et peuvent ainsi entrainer différentes contraintes physiologiques. Des variations de la température, du niveau d’oxygène ou encore de la disponibilité en nourriture vont avoir de multiples conséquences sur le métabolisme énergétique des poissons.

    La mesure du métabolisme énergétique est alors un bon indicateur des capacités d’adaptation des individus à des conditions environnementales particulières. Il est alors possible de mesurer ce métabolisme à différentes échelles biologiques, de l’individu entier jusqu’au niveau subcellulaire, permettant ainsi d’avoir une vision intégrative des mécanismes physiologiques impliqués dans les capacités adaptatives des poissons.



    J’ai donc cherché comprendre comment le métabolisme énergétique et la performance aérobie du poisson peuvent varier en réponse à des fluctuations de paramètres environnementaux, en imposant des stress particuliers à des espèces de poissons appropriées.

    Fish are ectotherms living in fluctuating environments and strongly impacted by climate change. These environmental constraints can be of different origins and of different natures, and can thus lead to different physiological constraints. Variations in temperature, oxygen level or food availability will have multiple consequences on the energy metabolism of fish.

    The measurement of energy metabolism is therefore a good indicator of the animals ability to adapt to particular environmental conditions. It is then possible to measure this metabolism at different biological scales, from the whole animal level to the subcellular level, thus providing an integrative view of the physiological mechanisms involved in the adaptive capacities of fish.



    During my thesis, I tried to understand how the energy metabolism and aerobic performance of fish can vary in response to fluctuations in environmental parameters, imposing particular stresses on appropriate fish species.

  • 2019 Teulier, L., Thoral, E., Queiros, Q., McKenzie, D.J., Roussel, D., Dutto, G.,Gasset, E., Bourjea, J., Saraux, C., 2019 - Muscle bioenergetics of two emblematic Mediterranean fish species: Sardina pilchardus and Sparus aurata. Comparative Biochemistry and Physiology, Part A 235, 174–179.

Site de la Doua
Université Claude Bernard - Lyon I
CNRS, UMR 5023 - LEHNA (Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés)
3-6, rue Raphaël Dubois - Bâtiments Darwin C & Forel, 69622 Villeurbanne Cedex
43, Boulevard du 11 novembre 1918
Plan d'accès
Tél. : (33) 4 72 43 29 53 - Fax : (33) 4 72 43 11 41
Site de Vaulx-en-Velin
ENTPE
CNRS, UMR 5023 - LEHNA (Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés)
3, rue Maurice Audin
69518 Vaulx-en-Velin
Plan d'accès
Tél : (33) 04 72 04 70 56 - Fax : (33) 04 72 04 77 43