UMR CNRS 5023

Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés


  • 001
  • 002
  • 003
  • 004
  • 005
  • 006
  • 007
  • 008
  • 009
  • 010
  • 011
  • 012
  • 013
  • 014
  • 015
  • 016
  • 017
  • 018
  • 019
  • 020
  • 021
  • 022
  • 023
  • 024
logo LEHNA

UMR CNRS 5023

Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes
Naturels et Anthropisés

BARTHELEMY Nans

Doctorant : E3S

Université Lyon 1
CNRS, UMR 5023 - LEHNA,
Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés
6, rue Raphaël Dubois - Bât. Forel
F-69622 Villeurbanne Cedex FRANCE

en attente

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.






  • La présence de microplastiques dans les rivières est reconnue, en revanche les impacts de cette présence sur ces écosystèmes ne sont étudiés que depuis récemment. La littérature montre de nombreux effets négatifs sur les organismes aquatiques liés à la présence des microplastiques. De plus, nous pouvons noter une accumulation de ces polluants dans les sédiments et zones hyporhéiques des rivières, ainsi qu’une fragmentation de ces plastiques sous l’effet du soleil et de l’eau, créant de plus petits fragments plus nocifs pour les organismes. Peu d’études se sont intéressées aux rivières intermittentes, or cette alternance de phases aquatiques et terrestres peut potentiellement impacter le devenir des microplastiques. De ce fait, durant ce projet, je m’intéresserai aux effets de cet assèchement sur la répartition des microplastiques dans les rivières, mais aussi à l’impact des alternances de phases aquatiques et terrestres sur la fragmentation des plastiques. Je m’intéresserai aussi à l’effet de leur présence sur la décomposition de la litière liée aux macro-invertébrés, qui est un processus essentiel à la productivité de bon nombre d’écosystèmes aquatiques. Enfin, les transferts de microplastiques du milieu aquatique vers le milieu terrestre, liés au processus de prédation des organismes aquatiques par des organismes terrestres seront aussi étudiés au cours de ce projet de thèse. 

    The presence of microplastics in rivers is well known, however their impacts on these ecosystems has only recently been studied. The literature show that microplastics can accumulate in river sediments and in the hyporheic zones, they also have several detrimental effects on aquatic organisms such as fish and macroinvertebrates. Plastics are fragmented in aquatic environment by photodegradation and abrasive movement that is applied by water, this will lead to a higher number of smaller fragments of microplastics, that are known to have a higher toxicity. However, most of the literature is done on perennial rivers, few studies took interest in intermittent rivers, yet the alternance of aquatic and terrestrial phases can potentially impact the fate of microplastics in these ecosystems. Therefore, during this PhD, I will work on the effect of drying on the repartition of microplastics in intermittent rivers and the impact of the alternance of aquatic and terrestrial phases on their fragmentation. I will also study the leaf litter decomposition by macro-invertebrates under the presence of microplastics. Finally, the transfer of microplastics from the aquatic environment towards the terrestrial one, linked to subsidies such as the predation of emerging aquatic invertebrates by terrestrial organisms will, potentially, be treated during this PhD.

Site de la Doua
Université Claude Bernard - Lyon I
CNRS, UMR 5023 - LEHNA (Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés)
3-6, rue Raphaël Dubois - Bâtiments Darwin C & Forel, 69622 Villeurbanne Cedex
43, Boulevard du 11 novembre 1918
Plan d'accès
Tél. : (33) 4 72 43 29 53 - Fax : (33) 4 72 43 11 41
Site de Vaulx-en-Velin
ENTPE
CNRS, UMR 5023 - LEHNA (Laboratoire d'Ecologie des Hydrosystèmes Naturels et Anthropisés)
3, rue Maurice Audin
69518 Vaulx-en-Velin
Plan d'accès
Tél : (33) 04 72 04 70 56 - Fax : (33) 04 72 04 77 43